L'un des golden boys de l'immobilier belge revient sur le devant de la scène. Gaétan Clermont (45 ans) vient d'annoncer qu'il rejoignait les rangs du promoteur immobilier Eaglestone pour y développer une nouvelle activité " d'investissement opportuniste " (Equity Partners). Il y retrouve son ami et partenaire de toujours, Nicolas Orts, CEO et fondateur d'Eaglestone.
...

L'un des golden boys de l'immobilier belge revient sur le devant de la scène. Gaétan Clermont (45 ans) vient d'annoncer qu'il rejoignait les rangs du promoteur immobilier Eaglestone pour y développer une nouvelle activité " d'investissement opportuniste " (Equity Partners). Il y retrouve son ami et partenaire de toujours, Nicolas Orts, CEO et fondateur d'Eaglestone. Cela fait quelques années déjà que Gaétan Clermont souhaitait basculer du côté de l'investissement pour compte propre. L'homme est surtout connu dans le paysage immobilier pour ses capacités d'analyse et de conseil développées lors de son fructueux passage chez le consultant immobilier CBRE. Une structure qu'il a reprise moribonde en 1999 pour en faire, avec Amaury de Crombrugghe et Nicolas Orts, l'un des plus beaux fleurons du secteur. Si ses deux acolytes ont quitté le bateau en 2004 et 2012, Gaétan Clermont fit de même en mai 2016, après avoir cumulé les fonctions de CEO de CBRE Belgique, Luxembourg et Suisse. Il se consacrait depuis lors à son rôle de président de Belgian Land endossé en 2013, le fonds d'investissement immobilier mis en place par CBRE Belgique et la Banque Degroof Petercam (55 millions de fonds propres, 400 millions d'euros de projets de logements à prix abordables). Une parenthèse pour mieux rebondir. Certains observateurs le voyaient actif dans le développement de bureaux. Il ira bien plus loin. " L'idée est de favoriser la création et la gestion de fonds immobiliers, de club deals entre investisseurs et d'une plateforme de co-investissement immobilier en Belgique, au Luxembourg ou dans tout autre pays, explique le nouveau CEO de la S.A. Eaglestone Equity Partners. Nous allons donc investir de manière opportuniste dans des actifs existants ou des sociétés immobilières devant faire l'objet d'une restructuration ou d'une optimisation de valeur. Que ce soit du bureau, de l'immobilier commercial, de hôtellerie ou du résidentiel. Avant de les revendre deux à cinq ans plus tard. Les possibilités ne manquent en tout cas pas. " Notons que Gaétan Clermont a déjà fait jouer son réseau puisqu'il dispose de la confiance d'une poignée d'investisseurs (family office, petits institutionnels) qui investiront à ses côtés, permettant de faire gonfler sa manne de fonds propres à près de 150 millions euros. Quelques deals sont même déjà en cours. Quant au groupe Eaglestone, cette diversification lui permet surtout de trouver de nouvelles sources de financement. Et donc de diminuer les risques engendrés par une présence uniquement sur la promotion immobilière. " Avec cette nouvelle activité, nous nous profilons comme un des premiers groupes immobiliers en Belgique structuré en deux pôles distincts, promotion d'une part et investissement opportuniste d'autre part, à l'instar de groupes américains tels que Tishman Speyer ou Hines ", explique Nicolas Orts, qui a créé Eaglestone en 2010 et gère actuellement 15 projets immobiliers pour une valeur d'exit de 450 millions d'euros. Si Gaétan Clermont explique volontiers qu'il devient actionnaire du groupe, il ne veut par contre pas communiquer sur la hauteur de sa participation. De même que sur le montant investi. XAVIER ATTOUT