Selon les derniers chiffres de la Banque nationale, le patrimoine financier net des Belges (déduit de leurs crédits hypothécaires) a progressé de 14,5 milliards d'euros au troisième trimestre 2019 pour atteindre au 30 septembre dernier le niveau record de 1.089,9 milliards. Les Belges ...

Selon les derniers chiffres de la Banque nationale, le patrimoine financier net des Belges (déduit de leurs crédits hypothécaires) a progressé de 14,5 milliards d'euros au troisième trimestre 2019 pour atteindre au 30 septembre dernier le niveau record de 1.089,9 milliards. Les Belges n'ont donc jamais été aussi riches : les mille milliards d'euros que totalisaient leurs valeurs mobilières (actions, etc.) et leur épargne en banque à cette date atteignent désormais environ deux fois et demi le PIB du pays, c'est-à-dire plus de deux fois la richesse produite chaque année en Belgique. Merci la Bourse ! La progression est en effet le résultat de la hausse des marchés boostés par des taux d'intérêt très bas, indique la BNB. Sur l'année 2019, le Bel 20, l'indice phare de la Bourse de Bruxelles, a par exemple gagné 22 %. Une hausse des marchés qui s'est notamment reflétée dans les produits d'assurance (+ 7,2 milliards par rapport à fin juin 2019) mais aussi dans les parts de fonds d'investissement (+ 2,9 milliards) et bien sûr dans les actions cotées en Bourse (+ 2,7 milliards). A commencer par celles des champions de la tech américaine qui passent, les uns après les autres, la barre des 1.000 milliards de dollars de valeur : Apple l'a pulvérisée depuis longtemps et vaut aujourd'hui 1.400 milliards de dollars ! Soit ici largement plus que la totalité des actifs financiers détenus par les 11 millions de Belges...