Roméo Elvis en souffre, comme Marc Ysaye, Pete Townshend, d'innombrables musiciens et plusieurs millions d'amateurs de musique live de par le monde: les acouphènes. Ce bruit blanc logé dans l'ouïe, dans une oreille ou les deux, peut prendre l'allure de sifflements ou de...

Roméo Elvis en souffre, comme Marc Ysaye, Pete Townshend, d'innombrables musiciens et plusieurs millions d'amateurs de musique live de par le monde: les acouphènes. Ce bruit blanc logé dans l'ouïe, dans une oreille ou les deux, peut prendre l'allure de sifflements ou de bourdonnements, à différents niveaux d'intensité. Ceux qui en souffrent le plus sont obligés de s'endormir dans le bruit d'une télévision ou d'une musique. Première cause de ce mal? Le volume trop élevé des musiques, qu'elle soient écoutées en studio ou en live. Depuis le développement des systèmes d'amplification post-Woodstock, le son des concerts peut faire des dégâts irréversibles... Effectivement, il n'y a pas de remède à ce qui peut devenir un terrifiant handicap - incluant l'impression d'une soudaine surdité - poussant même certains au suicide. Long métrage de fiction, Sound Of Metal expose brillamment l'histoire du batteur d'un duo heavy mené avec sa chanteuse/girlfriend, soudain troublé d'acouphènes agressifs et d'une quasi-surdité. Mené par le réalisateur Darius Marder, le film fonctionne parfaitement selon les meilleurs synopsis américains: choc, efficacité, interprétation nickel, suspens. Avec un quota d'humanisme où l'on s'attache au personnage principal, lui souhaitant le meilleur. Ou plutôt, le moins pire.