L'encre de notre numéro précédent n'était pas encore sèche, et sur notre site Internet nous venions à peine de conseiller...

L'encre de notre numéro précédent n'était pas encore sèche, et sur notre site Internet nous venions à peine de conseiller de vendre l'action que l'armateur Exmar publiait une mauvaise nouvelle : la reprise de ses activités de stockage et de regazéification en mer de GNL par Vopak n'aura pas lieu. En réaction à cette nouvelle, le cours d'Exmar a plongé à nouveau de près de 10 %. La problématique de ses dettes, toujours entière, exige une approche urgente et sérieuse. La tendance d'Exmar est clairement baissière. Un repli sous le dernier soutien horizontal à 6 euros accroîtrait le risque de baisse.