La combinaison paraît à priori curieuse: quoi de commun entre l'illustrateur dessinateur flandrien (1946) et la marque de luxe? Eh bien, un travel book commandé par le grand maroquinier français à l'intrépide Eddy Vermeulen (de son vrai nom), devenu c...

La combinaison paraît à priori curieuse: quoi de commun entre l'illustrateur dessinateur flandrien (1946) et la marque de luxe? Eh bien, un travel book commandé par le grand maroquinier français à l'intrépide Eddy Vermeulen (de son vrai nom), devenu célèbre dans les années 1980 via un style clairement inspiré d'Hergé et de la ligne claire. Une belgitude prononcée qui n'est pas seulement une question de forme puisqu'Ever Meulen appartient aussi à la "génération de l'atome", comprenez de l'Atomium et des grosses américaines des années 1950. L'homme semble toutefois aussi aimer les références belges un rien plus anciennes: l'esplanade du Cinquantenaire, le palais Stoclet ou l'incomparable Maison de la radio à Flagey. Tel est d'ailleurs précisément le sens de la commande de Vuitton pour ce livre de voyage: cerner une certaine urbanité bruxelloise (et plus si affinités) via des stéréotypes, tout en les dépassant d'un regard poétique. Exposées jusqu'au 5 septembre au MAD Museum (place du Marché aux Grains), les 120 illustrations de cet ouvrage prennent ces jours-ci la direction de la galerie Huberty & Breyne, place du Châtelain, pour y être présentées et vendues.