Pour la première fois depuis 20 ans, un nouveau chalutier belge a pris la mer. "Un moment historique", a commenté Hilde Crevits, ministre flamande de l'Agriculture et de la Pêche en le baptisant. Notre flottille de pêche ne compte en effet pl...

Pour la première fois depuis 20 ans, un nouveau chalutier belge a pris la mer. "Un moment historique", a commenté Hilde Crevits, ministre flamande de l'Agriculture et de la Pêche en le baptisant. Notre flottille de pêche ne compte en effet plus que 64 navires, aux deux tiers basés à Zeebrugge. Au tournant du siècle, ils étaient encore le double (127) et, 10 ans auparavant, plus du triple (201). C'est aussi une vieille flotte: son âge moyen est de 32,5 ans (seuls deux chalutiers ont moins de 10 ans). Elle est par ailleurs pour un tiers en mains étrangères. Empêchés par l'Europe de s'étendre dans leur pays, nombre d'armateurs néerlandais ont en effet jeté leur dévolu sur la Flandre. Long de 38 mètres et construit aux Pays-Bas par le chantier naval Padmos, Jasmine est propriété de l'armement Nathalie (Rederij Nathalie), une entreprise familiale de Knokke. C'est aussi le premier bateau d'une série de neuf annoncés malgré les incertitudes liées au Brexit. Doté des derniers perfectionnements technologiques, Jasmine est aussi sobre qu'efficace et bien entendu écologique: ses filets sont en effet à plus larges mailles afin de permettre aux petits poissons de s'échapper et de continuer leur croissance.