En chiffres, le Cirque Eloize, c'est 5.000 représentations depuis la création de la compagnie en 1993 à Montréal, dans 550 villes de 50 pays pour 15 spectacles, 1.600 événements et 3 millions de spectateurs. Une sorte de Cirque du ...

En chiffres, le Cirque Eloize, c'est 5.000 représentations depuis la création de la compagnie en 1993 à Montréal, dans 550 villes de 50 pays pour 15 spectacles, 1.600 événements et 3 millions de spectateurs. Une sorte de Cirque du Soleil en un peu plus modeste. Mais le parallélisme fonctionne aussi en partie sur le plan de l'esthétique. La représentation chez Eloize est certes moins grandiloquente mais reste nord-américaine, c'est-à-dire d'abord attachée au spectaculaire et à l'efficace. A la Louvière, Eloize présente Cirkopolis, show multiple combinant acrobaties, danse et théâtre, dans un décor rendu grandiose par l'utilisation de la vidéo. Sur le thème d'une mécanique broyant l'individualité, c'est tout un univers qui se sculpte, secondé par des musiques volontiers rétros. Jongleurs et voltigeurs se déploient dans le sillage d'une roue Cyr qui incarne autant la prouesse physique qu'une forme de tourbillon visuel contagieux. " Entrer dans Cirkopolis, c'est lâcher prise et se laisser porter par l'espoir " précise Jeannot Pinchaud, directeur artistique du cirque.