Devenu une chasse gardée des constructeurs allemands, Lexus a voulu s'attaquer, avec la GS, au segment des grandes berlines routières dotées de puissants moteurs 6 et 8 cylindres, mais elle n'a pas convaincu grand monde.
...

Devenu une chasse gardée des constructeurs allemands, Lexus a voulu s'attaquer, avec la GS, au segment des grandes berlines routières dotées de puissants moteurs 6 et 8 cylindres, mais elle n'a pas convaincu grand monde. Voici sa remplaçante, la ES, qui devient une traction avant accordant la priorité au confort, à la douceur et des performances qui passent maintenant au second plan. Inconnue chez nous, elle a réalisé l'essentiel de sa carrière aux Etats-Unis et débarque aujourd'hui en Europe avec une 7e génération. Ses lignes de coupé quatre portes ainsi que sa silhouette élancée apportent du dynamisme à un segment plutôt conservateur. Longue de 4,96 m, la berline ES sera, bien sûr, une hybride qui associera un moteur quatre cylindres de 2,5 l à un moteur électrique pour une puissance cumulée de 218 ch. L'habitacle se veut confortable et technologique avec l'arrivée d'un large écran de 12,3 pouces et d'un combiné d'instrumentation digital. Un pavé tactile permet toujours de naviguer parmi les différents menus d'info-divertissement tandis que ses occupants peuvent jouir du wi-fi embarqué. Sa commercialisation est prévue en fin de l'année.