Tel est du moins le voeu de l'association environnementale Bond Beter Leefmilieu (BBL) qui demande au gouvernement flamand d'interdire à terme la vente de chaudières à mazout afin " d'éviter que les maîtres d'ouvrage ne chois...

Tel est du moins le voeu de l'association environnementale Bond Beter Leefmilieu (BBL) qui demande au gouvernement flamand d'interdire à terme la vente de chaudières à mazout afin " d'éviter que les maîtres d'ouvrage ne choisissent encore ce type de combustible le plus polluant de tous et sans avenir ". L'essentiel de la consommation énergétique des ménages flamands va en effet au chauffage et près de 100.000 d'entre eux devraient annuellement opter pour un mode de chauffage plus respectueux de l'environnement si la Flandre veut parvenir en 2050 à zéro rejet de CO2. Pour atteindre cet objectif, l'association demande aux communes d'établir des " plans de réchauffement solaire " afin de déterminer quelles habitations pourraient être desservies par des installations collectives. Parallèlement, elle suggère de mettre à profit l'arrêt progressif de gaz naturel en provenance des Pays-Bas pour sauter le pas. Le gaz naturel néerlandais étant peu calorifique, argumente BBL, les chaudières à gaz actuelles devront de toute manière être quasi toutes adaptées pour accepter un gaz plus riche en calories. Guillaume Capron