Elia, le gestionnaire du réseau électrique belge, a inauguré la semaine dernière en présence du Premier ministre Charles Michel et de la ministre de l'Energie, Marie-Christine Marghem, la liaison à haute tension Stevin. Il aura f...

Elia, le gestionnaire du réseau électrique belge, a inauguré la semaine dernière en présence du Premier ministre Charles Michel et de la ministre de l'Energie, Marie-Christine Marghem, la liaison à haute tension Stevin. Il aura fallu quasi 10 années de procédures et de travaux pour construire ce double lien de 380.000 volts long de 47 kilomètres (dont 10 sous terre) entre Zeebruges et Zomergem. L'investissement est à hauteur de son enjeu crucial : 340 millions d'euros. La liaison Stevin a une capacité de transport de 3.000 MW, soit l'équivalent de trois grandes centrales nucléaires, et va devenir un maillon clé de notre réseau électrique. En effet, elle va remplir un quadruple rôle. D'abord, elle va amener sur le continent l'énergie produite par l'ensemble des parcs éoliens situés en mer. Ensuite, via la première connexion sous-marine appelée Nemo, Stevin va autoriser, dès 2019, l'échange d'électricité avec la Grande-Bretagne. Elle permettra aussi le raccordement d'unités de production durable situées à la côte. Enfin, elle va considérablement améliorer l'approvisionnement électrique du port de Zeebruges et des deux Flandres.