Vous travaillez avec divers musées liégeois, dont La Boverie et Le Grand Curtius. Dans quel esprit?
...

Vous travaillez avec divers musées liégeois, dont La Boverie et Le Grand Curtius. Dans quel esprit? On travaille beaucoup en pensant à la transversalité, aux communications et complicités entre les musées communaux de la Ville de Liège. Très vite, la décision a d'ailleurs été prise d'aller au-delà de l'exposition classique, purement muséale. Parmi les projets qui sortent des expos, il y a le Cinemusée au Grand Curtius... Oui, il date déjà de quelques années et consiste à présenter une fois par mois des films sur l'art, toujours en lien avec une thématique d'exposition temporaire ou de la richesse de nos collections. Le prochain Cinemusée, ce 20 octobre, sera consacré à deux films documentaires sur des artistes outsiders, Georges Moinet et Aloïse Corbaz. Parce qu'à La Boverie, se tient en ce moment une expo organisée avec le Trinkhall Museum, sur ces créateurs de l'art brut. L'occasion d'ouvrir le champ des possibles autour d'une démarche muséale. Le Grand Curtius ne propose pas seulement du cinéma mais aussi de la musique... Oui. Et ce 3 octobre, nous présentons une rencontre musicale avec Jacques Raulet, dans un spectacle hommage à Léo Ferré. Toujours dans le même esprit de transversalité puisqu'au Grand Curtius, une section est consacrée à Eugène Ysaÿe. Sans oublier qu'un des musées dont la Ville s'occupe est le Grétry, consacré au fameux compositeur né à Liège...