L'exploitant des centrales nucléaires françaises EDF va procéder à une augmentation de capital d'ici la fin mars. Le groupe compte lever 4 milliar...

L'exploitant des centrales nucléaires françaises EDF va procéder à une augmentation de capital d'ici la fin mars. Le groupe compte lever 4 milliards d'euros. L'affaire sera facile : l'Etat français, actionnaire à 85,6 %, va participer à hauteur de 3 milliards. L'opération est significative des temps troublés que traverse ce géant de l'atome. Son endettement est de 36 milliards (sur un chiffre d'affaires de 71 milliards). La modernisation de ses réacteurs et leur adaptation aux normes post-Fukushima risquent de lui coûter 100 milliards. Enfin, EDF s'est engagé à construire deux réacteurs géants à Hinkley Point au Royaume-Uni : un chantier à 23 milliards qu'il doit financer aux deux tiers. Par Jean-Christophe de Wasseige