Quand Easy Syndic s'est lancée sur le marché en 2015, nombre d'observateurs étaient dubitatifs quant au modèle imaginé par le syndic bruxellois: proposer ses services aux petits immeubles de huit appartements maximum avec un forfait mensuel moyen de 50 euros. Ce dernier reprend la gestion courante de la copropriété (comptabilité, AG, numéro d'urgence accessible 24h/24, etc.)....

Quand Easy Syndic s'est lancée sur le marché en 2015, nombre d'observateurs étaient dubitatifs quant au modèle imaginé par le syndic bruxellois: proposer ses services aux petits immeubles de huit appartements maximum avec un forfait mensuel moyen de 50 euros. Ce dernier reprend la gestion courante de la copropriété (comptabilité, AG, numéro d'urgence accessible 24h/24, etc.). Ensuite, des services supplémentaires peuvent être fournis à la demande des copropriétaires comme le suivi technique ou celui des sinistres. Enfin, lors de la reprise ou de la création d'une copropriété, Easy Syndic réalise un audit complet de l'immeuble. "Ce marché des petites copropriétés n'intéressait pas les syndics qui gèrent de grands immeubles, explique Miguel Lamarche, fondateur d'Easy Syndic. Or, il faut savoir que la Belgique compte environ 100.000 immeubles par région, dont 90% comptent moins de 10 appartements. Nous avons donc attaqué le marché bruxellois qui représente aujourd'hui 92% de nos activités, le solde concernant essentiellement le Brabant wallon, avec quelques implantations un peu plus 'lointaines' comme Arlon, par exemple, où nous avons cinq immeubles." Depuis son lancement, Easy Syndic a augmenté son portefeuille de 250 à 300 copropriétés chaque année. Elle en compte actuellement plus de 1.300 et poursuit sa croissance sur le même rythme. En termes d'emplois, la courbe a épousé une progression similaire, passant de 2 à 22 personnes. Ces belles performances ont suscité l'intérêt du groupe immobilier VMRE (Vande Moortel Real Estate), comprenant notamment le syndic Syncura, qui a repris Easy Syndic en novembre dernier. L'objectif est de développer le concept dans le nord du pays où VMRE compte 20 bureaux. Le lancement officiel est programmé en juillet. Nous allons maintenant développer notre concept en Flandre." THOMAS VAN DE MOORTEL & MIGUEL LAMARCHE (Easy Syndic)