Neuf mois après avoir rejoint son comparse Nicolas Orts au sein d'Eaglestone, Gaétan Clermont a dévoilé ce lundi les deux premiers deals de sa nouvelle activité " d'investisseur opportuniste " (equity partner) : un bâtiment de bureaux située au 250 de l'avenue Louise (9.500 m2) baptisé désormais The Hype et acheté pour 22 millions, et le bâtiment de bureaux The First (8.000 m...

Neuf mois après avoir rejoint son comparse Nicolas Orts au sein d'Eaglestone, Gaétan Clermont a dévoilé ce lundi les deux premiers deals de sa nouvelle activité " d'investisseur opportuniste " (equity partner) : un bâtiment de bureaux située au 250 de l'avenue Louise (9.500 m2) baptisé désormais The Hype et acheté pour 22 millions, et le bâtiment de bureaux The First (8.000 m2) acquis pour 21 millions et situé au 37 de la rue de la Science dans le quartier européen. Des locataires de longue durée sont présents dans les deux cas. " Ce n'est pas mal pour un début ", sourit Nicolas Orts, qui a créé Eaglestone en 2010 et dispose aujourd'hui d'un tiers des parts, partagées avec Gaétan Clermont et un investisseur privé. L'objectif est de redonner une certaine activité à ses bâtiments et de les céder d'ici trois à cinq ans. " Nous pouvons également les garder en portefeuille si Nicolas souhaite les redévelopper ", précise Gaétan Clermont. L'objectif de ce dernier est de conclure quatre deals par an pour un montant total avoisinant les 100 millions d'euros. Le holding Eaglestone se divise aujourd'hui en deux parties : un volet promotion (Belgique et Luxembourg) et un volet investissement (Belgique, France, Suisse et Luxembourg). Sa force de frappe devient pour le moins conséquente avec des actifs en développement (résidentiel, bureau et retail) pour une valeur de sortie de 570 millions (16 projets) et des fonds propres d'une valeur de 65 millions. " Et notre capacité d'acquisition en tant qu'investisseur opportuniste est de 500 millions ", précise Gaétan Clermont. " Nous avons envie de construire un très beau groupe à deux, conclut Nicolas Orts. Nous avions un mono métier, nous avons évolué. On nous présente aujourd'hui tous les projets importants. L'ambition est de doubler notre chiffre d'affaires (50 millions de valeur de vente pour 2017) d'ici 2020. " Par Xavier Attout