Certes, ils n'ont plus sorti d'album de musiques originales depuis trois lustres mais les Bruxellois de Front 242 appartiennent à une catégorie rare, celles des artistes qui ont imposé un genre (l'Electro Body Music, avec les All...

Certes, ils n'ont plus sorti d'album de musiques originales depuis trois lustres mais les Bruxellois de Front 242 appartiennent à une catégorie rare, celles des artistes qui ont imposé un genre (l'Electro Body Music, avec les Allemands de DAF) et mené une carrière live internationale depuis le début des années 1980. Quarante ans après ses débuts, le groupe, têtu, est resté en activité. Et sa tournée 2021, après divers reports pour cause de pandémie, cartonne. Richard, Jean-Luc et Patrick, membres historiques, sont toujours là, secondés par l'efficace batteur berlinois Tim Kroker recruté dès 1997. Et un nouvel ingé son remplace l'original (et producteur) Daniel Bressanutti, parti à la retraite. Après une quinzaine de dates électriques en Amérique du Nord, leur périple actuel de Moscou à Londres, riche de plus de 40 soirées, est émaillé de plusieurs escales sur le territoire national. Ces 3 et 4 décembre, le groupe qui combine sur scène morceaux classiques et quelques inédits honorera ainsi de sa présence la mythique Ancienne Belgique, avant deux dates déjà complètes à Courtrai au printemps.