Après une grève des pilotes irlandais ce jeudi 12, le personnel de cabine de Ryanair a aussi décidé de se croiser les bras les 25 et 26 juillet prochains. Il s'agit d'une action concertée entre cinq syndicats de quatre pays : la Bel...

Après une grève des pilotes irlandais ce jeudi 12, le personnel de cabine de Ryanair a aussi décidé de se croiser les bras les 25 et 26 juillet prochains. Il s'agit d'une action concertée entre cinq syndicats de quatre pays : la Belgique, l'Espagne, l'Italie et le Portugal. L'un dans l'autre, cette grève devrait clouer au sol 200 avions dont ceux au départ de Zaventem et de Charleroi. Les cinq syndicats avaient donné à Ryanair jusqu'au 30 juin pour répondre favorablement à plusieurs demandes : le respect des législations sociales nationales dans chaque base, la reconnaissance des syndicats, l'application des mêmes conditions dans les contrats du personnel de cabine - qu'il travaille pour la compagnie ou pour un sous-traitant, etc. Face au silence de la compagnie, les syndicats ont donc décidé de passer à l'action. Au moment d'écrire ces lignes, Ryanair n'avait pas encore réagi officiellement à l'annonce des deux jours de grève. Mais tout porte à croire qu'elle devra annuler les vols de et vers les quatre pays concernés. Et donc rembourser les clients impactés ou proposer une alternative. A moins qu'elle ne trouve des équipages de rechange...