C'est en 2007 que naît Dessert Factory, à Villers-le-Bouillet, lorsque Michel Dryon reprend une petite société, Dessert Concept, qu'il rebaptise Dessert Factory. Celle-ci va rapidement se spécialiser dans ce qui est aujourd'hui toujours sa signature: le moelleux au chocolat. Un dessert que l'on retrouvera dans la grande distribution en Belgique mais également ailleurs en Europe dans les plus grandes enseignes ainsi qu...

C'est en 2007 que naît Dessert Factory, à Villers-le-Bouillet, lorsque Michel Dryon reprend une petite société, Dessert Concept, qu'il rebaptise Dessert Factory. Celle-ci va rapidement se spécialiser dans ce qui est aujourd'hui toujours sa signature: le moelleux au chocolat. Un dessert que l'on retrouvera dans la grande distribution en Belgique mais également ailleurs en Europe dans les plus grandes enseignes ainsi qu'à la grande exportation, comme les Etats-Unis ou l'Australie. "Notre père est issu d'une famille de biscuitiers et avait lancé en 1982 la société Dryon Biscuits qu'il a revendue à un grand groupe en 2000", rappelle Edouard Dryon qui a rejoint l'entreprise familiale pilotée par son frère Sébastien. En réorientant l'entreprise sur le moelleux au chocolat, Michel Dryon lui a ouvert le chemin de la croissance. Depuis, la gamme de produits s'est diversifiée, notamment avec les cheese-cakes. Le nombre de clients n'a cessé d'augmenter et le chiffre d'affaires a épousé la même courbe. "En 2007, nous affichions un chiffre d'affaires de moins de 1 million d'euros avec moins de 10 personnes, poursuit Edouard Dryon. Aujourd'hui, nous avons passé la barre des 14 millions et employons 75 personnes, auxquelles il faut ajouter les intérimaires. En 14 ans, nous avons quadruplé la surface de l'entreprise qui est actuellement de 4.000 m2." Dessert Factory réalise 80% de son CA à l'exportation. Ses produits vendus sous marques de distributeurs, tels que cheese-cakes, cafés gourmands et gâteaux familiaux au chocolat, se retrouvent de plus en plus dans les rayons crèmerie. "Nous nous développons dans l'ultra-frais avec la même vision qui est de proposer des desserts simples, bons et naturels, ajoute Edouard Dryon. Par ailleurs, nous avons également noué des partenariats avec La Laitière et Mondelez pour créer de nouveaux desserts." Autant dire que Dessert Factory n'a pas fini de régaler les palais et de galoper à toute vitesse. Nous nous développons dans l'ultra-frais avec la même vision qui est de proposer des desserts simples, bons et naturels." EDOUARD DRYON (Dessert Factory)