La présence annoncée, début février, de plusieurs stars du circuit américain au Saudi International fait grincer des dents du côté du PGA Tour américain et du DP World Tour européen...

La présence annoncée, début février, de plusieurs stars du circuit américain au Saudi International fait grincer des dents du côté du PGA Tour américain et du DP World Tour européen. Le tournoi de Djeddah (qui fait partie de l'Asian Tour) est financé, il est vrai, par le même fonds souverain saoudien qui souhaite créer la fameuse Super Golf League qui menace l'équilibre traditionnel du swing mondial. Doté de 5 millions de dollars de prix, le Saudi International est aussi très généreux en primes de participation. Pour l'heure, Dustin Johnson, Bryson DeChambeau, Xander Schauffele, Tommy Fleetwood et Tyrrell Hatton ont cédé à la tentation alors qu'aux mêmes dates, le PGA Tour organise l'AT&T Pebble Beach en Californie et le DP World Tour accueille un tournoi à Ras al Khaimah, également dans la péninsule arabique! En coulisses, certains parlent déjà de sanctions à l'égard des joueurs déserteurs.