L'ordinateur portable a vécu. Mais sa succession s'annonce palpitante. 2020 ouvre une nouvelle ère dans l'histoire des ordinateurs portables. Sur un marché mature, où le renouvellement s'espace, les constructeurs cherchent à proposer des nouveautés qui correspondent à de nouveaux usages intelligents. Car dans l'univers du travail nomade, dominé par les tablettes et les smartphones, le hardware ne suffit plus. Le travail n'est plus lié à un lieu mais à une activité qui peut s'exercer partout. A chaque instant. D'où l'imagination dont font preuve les marques pour simplifier la tâche de l'usager.
...

L'ordinateur portable a vécu. Mais sa succession s'annonce palpitante. 2020 ouvre une nouvelle ère dans l'histoire des ordinateurs portables. Sur un marché mature, où le renouvellement s'espace, les constructeurs cherchent à proposer des nouveautés qui correspondent à de nouveaux usages intelligents. Car dans l'univers du travail nomade, dominé par les tablettes et les smartphones, le hardware ne suffit plus. Le travail n'est plus lié à un lieu mais à une activité qui peut s'exercer partout. A chaque instant. D'où l'imagination dont font preuve les marques pour simplifier la tâche de l'usager. Exit les modèles lourds, un peu ennuyeux, avec des écrans aux bords larges. Aujourd'hui, le laptop idéal est ultraportable, hybride, presque aussi fin que ce magazine et affiche un compromis idéal entre robustesse et légèreté. Le défi : remplacer à la fois le PC, la tablette et le bloc-notes. Passé sous la barre du kilo, le petit dernier de HP, l'Elite Dragonfly, symbolise à lui seul cette évolution : fabriqué à partir de magnésium et de plastiques recyclés, il marque l'avènement du PC convertible ultraléger. Mi-tablette, mi-laptop. Calibré à la fois pour l'environnement professionnel et les loisirs personnels. Avec un maître mot : une sécurité renforcée. " Dans un environnement de bureau traditionnel, la sécurité des postes de travail est centralisée, explique-t-on chez HP. Mais la mobilité change la donne : chaque ordinateur doit disposer de son propre système de protection. " Comme sur les smartphones, un capteur d'empreintes digitales, placé à côté du trackpad, permet de déverrouiller l'appareil et d'authentifier diverses opérations. En appuyant sur une touche, on peut même activer le filtre de confidentialité électronique de l'écran qui empêche les voisins d'en distinguer le contenu. Désormais, même les modèles les plus fins sont homologués selon la norme militaire MIL-STD 810G US, qui teste les chocs, la pression, la résistance de la charnière, du clavier, des prises intégrées, les vibrations, l'humidité, la température et même l'altitude... Bref, les laptops millésimés 2020 s'annoncent comme de vraies 4x4 sous le capot. Avec, en surface, l'apparence et le confort d'une limousine. Pour la première fois, les ordinateurs portables profitent aussi de l'intégration de nouvelles puces 5G. A l'image des smartphones, les PC portables vont de cette manière pouvoir gagner en mobilité en se connectant en très haut débit (presque) n'importe où. Le tout premier modèle du genre vient d'être dévoilé par Lenovo au CES (Consumer Electronics Show), qui s'est tenu à Las Vegas en janvier. Deux équipementiers travaillent sur ce type de puce : Intel et Qualcomm, ouvrant la voie à un tout nouveau marché plein de promesses, avec la possibilité de profiter d'un live streaming parfaitement fluide, de s'amuser avec des outils liés à la réalité virtuelle (VR), de piloter de nombreux objets connectés dans la maison, etc. De fait, un PC compatible 5G fera un peu plus encore office de centre nerveux du foyer. Autre nouveauté : la surface de travail s'élargit. Jusqu'à présent, seules les stations fixes pouvaient disposer d'un second écran. Avec son ZenBook Duo, le taïwanais Asus change la donne en munissant son astucieux ultraportable d'une deuxième dalle tactile placée juste au-dessus du clavier. Objectif : fluidifier le travail en affichant différentes applications, à la fois sur l'écran principal et sur l'écran d'appoint. " Le second écran disposé sur le clavier répond à une demande des consommateurs. Surtout des créatifs qui travaillent différemment, argumente-t-on chez Asus. Avec cette technologie, la surface est agrandie de près de 50%. On peut manipuler avec aisance de multiples documents et distribuer plus facilement les tâches dans l'espace de travail. " Suivant la même logique, les constructeurs travaillent sur un écran qui se plie. Un an après la présentation d'un prototype, Lenovo a dévoilé au CES 2020 de Las Vegas le ThinkPad X1 Fold, premier ordinateur portable doté d'un écran entièrement pliable. En l'occurrence, il s'agit d'une déclinaison du célèbre ThinkPad, dont la première version remonte à 1992. Le PC est doté d'un écran Poled (où le plastique remplace le verre des écrans Oled) entièrement pliable et qui fonctionne avec Windows 10 Pro, en attendant la sortie d'un système d'exploitation adapté. Lenovo, qui annonce ce bijou pour l'automne, insiste sur les différents usages possibles : utilisation en mode tablette, avec un clavier externe, en mode plié, avec un clavier qui occupe la moitié inférieure de l'écran ou en partage de l'écran en plusieurs applications. " Il ne s'agit pas d'un smartphone, d'une tablette ou d'une machine hybride ; il s'agit d'un ordinateur portable à part entière avec un écran pliable. Nous sommes en train de nous transformer. Le logiciel devient aussi important que le hardware ", précise Lenovo. Une évolution que l'intelligence artificielle devrait en toute logique accompagner.