Localité d'un peu plus de 600 habitants calée au fond de la province de Namur, à deux pas de la France, Treignes vaut le déplacement culturel. Ce village de la commune de Viroinval possède en effet pas moins de quatre musées: l'Ecomusée de la vallée du Viroin, l'Espace Arthur Masso...

Localité d'un peu plus de 600 habitants calée au fond de la province de Namur, à deux pas de la France, Treignes vaut le déplacement culturel. Ce village de la commune de Viroinval possède en effet pas moins de quatre musées: l'Ecomusée de la vallée du Viroin, l'Espace Arthur Masson, le Musée du chemin de fer à vapeur et le Musée du Malgré-Tout. Ce dernier, au patronyme curieux, est consacré à l'archéologie préhistorique et gallo-romaine et a été récemment rénové. Fondé en 1984 et installé dans les bâtiments d'une ancienne centrale électrique, il se nourrit en grande partie des fouilles entreprises dans la région. Hormis l'expo permanente de la galerie de l'évolution de l'homme, le musée propose trois sites étonnants et, à l'année, deux expos temporaires. L'actuelle, qui se tient jusqu'au 18 avril, s'intéresse au propulseur, cette arme de jet qui peut être un harpon, une sagaie ou une flèche de grande dimension. L'engin apparaît il y a environ 20.000 ans et ce n'est que récemment que les Inuits, par exemple, l'ont remplacé par des armes à feu. Les 14 vitrines de l'expo sont composées de pièces préhistoriques provenant aussi bien de l'Extrême-Nord que de Papouasie ou d'Australie. Ce qui justifie d'ailleurs le sous-titre: "Des chasseurs de rennes aux chasseurs de kangourous" . A noter que ce Malgré-Tout plaît autant aux spécialistes qu'aux enfants...