Trop c'est trop : les normes d'isolation imposées par la Flandre sont à ce point excessives qu'elles dépassent leur objectif et sont tout, sauf écologiques, déplore la Confédération flamande de la Construction qui invite, dès lors, le gouvernement flamand à revoir sa copie. Au...

Trop c'est trop : les normes d'isolation imposées par la Flandre sont à ce point excessives qu'elles dépassent leur objectif et sont tout, sauf écologiques, déplore la Confédération flamande de la Construction qui invite, dès lors, le gouvernement flamand à revoir sa copie. Au 1er janvier de cette année, les exigences en matière d'isolation ont une nouvelle fois été renforcées, à tel point que les constructions neuves ainsi isolées risquent, selon la Confédération, la surchauffe. Si les distributeurs de matériel de climatisation - dont les ventes ont progressé d'un tiers au cours des deux dernières années - s'en félicitent, " devoir enclencher l'air conditionné en janvier est une absurdité ", s'insurge Marc Dillen, le directeur général de la Confédération. " Ces constructions trop bien isolées sont nuisibles pour l'environnement, a-t-il poursuivi. Non seulement, il faut de l'énergie pour faire tourner les installations d'air conditionné, mais l'empreinte écologique des isolants placés partout de manière superfétatoire est loin d'être négligeable. " Il n'a guère été entendu. Pour Bart Tommelein, ministre flamand de l'Energie, ces normes " ne sont pas irréalistes ". L'efficacité énergétique, a-t-il répliqué, est une garantie de pérennité : " Nous ne voulons pas que ceux qui construisent aujourd'hui leur logement soient obligés de le rénover dans quelques années ".