Le best-seller de la marque coréenne fait figure de petit poucet sur le marché européen mais entend bien chercher noise aux références de sa catégorie.
...

Le best-seller de la marque coréenne fait figure de petit poucet sur le marché européen mais entend bien chercher noise aux références de sa catégorie. Pour parvenir à ses fins, la nouvelle Rio a soigné son look en arborant un style sobre et classique qui évoque celui de la VW Polo. La seule vraie nouveauté concerne l'intégration de la calandre Tiger Nose, à la manière du reste de la gamme Kia. L'ensemble, long de 4,07 m, est légèrement plus expressif que le modèle précédent. La citadine coréenne frappe fort en offrant l'un des meilleurs espaces aux jambes du créneau. Deux adultes de grande taille s'installent facilement à l'arrière sans se contorsionner tandis que le coffre propose un volume de 325 l. C'est mieux qu'une Clio mais moins qu'une Fabia. A l'instar du look extérieur, la planche de bord ne respire pas la fantaisie mais l'agencement et l'ergonomie sont bien pensés avec des commandes peu nombreuses et faciles d'accès ou encore un écran tactile en surplomb. La Rio dispose aussi de toutes les technologies actuelles comme Android Auto et Apple Carplay. Côté moteurs, c'est clairement le nouveau 3 cylindres 1.0 turbo essence de 100 ch qui se montre le plus agréable, élastique et souple à bas régime. Sa puissance est suffisante pour envisager sereinement les dépassements malgré un trou parfois gênant entre les deuxième et troisième rapports de la boîte. Convenablement tenue, notre coréenne enroule avec agilité les routes sinueuses tout en préservant un confort de suspension de bon aloi. Elle sait également se montrer sécurisante avec un châssis stable et un freinage assez mordant. Quant à la direction, elle gagne en précision et en progressivité. Pas de doute, la Kia Rio se situe désormais au niveau de ses rivales. CHRISTOPHE