L'information a été révélée par nos collègues de Sudpresse : Jean-Philippe Darcis, le chocolatier verviétois, a sollicité une procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) pour deux sociétés, à savo...

L'information a été révélée par nos collègues de Sudpresse : Jean-Philippe Darcis, le chocolatier verviétois, a sollicité une procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) pour deux sociétés, à savoir JPD Boulangerie, l'atelier de production de produits de boulangerie, et Darcis Chocolat et Pâtisserie qui produit et vend des chocolats et des macarons. Les deux entités présentaient l'an dernier une perte d'1,15 million d'euros. La PRJ permet de poursuivre les activités tout en gelant momentanément la créance. Le délai court jusqu'au 10 juin.Jean-Philippe Darcis, qui impute les problèmes de ses sociétés à des " accidents de vie " comme deux incendies et les attentats de Bruxelles, demeure optimiste. Selon lui, l'activité reste rentable (il a fermé les boutiques moins rentables et recentré la production sur la chocolaterie) et il mise d'ailleurs sur la création d'une gamme de chocolats 100% bio à vendre, éventuellement, en dehors de son réseau de magasins, pour se relancer.