Via ses brillantes séries à la Bron, le cinéma danois se distingue par des acteurs impressionnants généralement jetés dans d'impitoyables scénarios où l'humain se trouve broyé par la machine familiale ou sociale. C'était déjà le profil du film de Thomas Vinterberg, Festen, adapté...