On peut trouver absurde que deux festivals dédiés au jazz se croisent - voire se concurrencent - à la même période, d'autant qu'ils opèrent en grande partie depuis les deux côtés de la même place Flagey ! D'emblée, plusieurs concerts sortent du lot, ...

On peut trouver absurde que deux festivals dédiés au jazz se croisent - voire se concurrencent - à la même période, d'autant qu'ils opèrent en grande partie depuis les deux côtés de la même place Flagey ! D'emblée, plusieurs concerts sortent du lot, au Brussels Jazz Festival Flagey, célébrant l'un des derniers géants du jazz historique américain, Archie Shepp, en quartet. Un autre classique, le batteur et compositeur Art Blakey (1919-1990) est revisité par Tony Allen, ancien percussionniste et maître de l'afrobeat. Le tout dans un programme qui honore aussi l'originalité viscérale d'un Portico Quartet ou des Belges de Dans Dans. De son côté, le River Jazz Festival, installé au Marni, au Senghor et à la Jazz Station, pose des choix un rien plus pointus mais tout aussi emballants, avec en ouverture l'un des plus talentueux accordéonistes contemporains, Richard Galliano. Et ensuite, des perles instrumentales telles que le contemporain New- Yorkais Marc Ribot, en solo guitare, ou la pianiste belge Anne Wolf qui fête son demi-siècle, entre autres avec la craquante flûtiste Esinam Dogbatse dont on reparlera très vite.