Après plusieurs semaines de négociations intenses, Steinhoff, le groupe sud-africain propriétaire de Conforama, et Mobilux, la maison mère autrichienne de But, sont par...

Après plusieurs semaines de négociations intenses, Steinhoff, le groupe sud-africain propriétaire de Conforama, et Mobilux, la maison mère autrichienne de But, sont parvenus à un accord. En difficulté depuis le scandale financier qui touche son propriétaire, Conforama va tomber entièrement dans l'escarcelle de But pour une somme symbolique. Une vingtaine de propriétés immobilières sont, elles, cédées pour 70 millions d'euros. But va donc reprendre l'ensemble des magasins non concernés par le plan de sauvegarde de l'emploi lancé en début d'année : soit 162 enseignes sur 200 et 7.100 salariés sur 9.000. La reprise permet aussi au nouveau Conforama de bénéficier d'un prêt garanti de l'Etat français de 300 millions d'euros. Ce mariage fait du nouvel ensemble le nouveau numéro un français (30 % de parts de marché) devant Ikea (20).