Alors que les Britanniques se partagent désormais en leavers et en remainers, Brexit oblige, quoi de plus tentant que de plonger dans l'oeuvre de Martin Parr pour sonder l'âme de nos voisins d'outre-Manche ? Le plus Anglais des photoreporters, memb...

Alors que les Britanniques se partagent désormais en leavers et en remainers, Brexit oblige, quoi de plus tentant que de plonger dans l'oeuvre de Martin Parr pour sonder l'âme de nos voisins d'outre-Manche ? Le plus Anglais des photoreporters, membre de l'agence Magnum depuis 1994, est l'objet d'une exposition majeure à Londres jusqu'au 27 mai prochain. L'univers de cet entomologiste hors pair usant de gros plans peu flatteurs et de couleurs criardes est au glamour ce que la gelée de menthe est à la gastronomie. Le regard satirique de Parr sur ses congénères, qu'ils soient originaires d'Albion ou non, n'est pas tendre, loin s'en faut, mais l'homme a le mérite de s'inclure lui-même dans ce vaste trombinoscope de l'âme humaine. " Only Human " est d'ailleurs le nom de l'exposition qui se tient à la National Portrait Gallery. Pour prolonger l'expérience, la boutique du musée propose des produits dérivés (coussins, tongs, etc.) inspirés par l'univers du photographe mais permet aussi d'acquérir des tirages originaux en édition limitée, à des prix qui s'échelonnent entre 2.800 et 6.900 euros.