On le sait, le développement d'un e-commerce typiquement belge est crucial pour la grande distribution. Colruyt entend poursuivre l'expansion de son activité en ligne Collect & Go qui a réalisé un chiffre d'affaires de 370 millions d'euro...

On le sait, le développement d'un e-commerce typiquement belge est crucial pour la grande distribution. Colruyt entend poursuivre l'expansion de son activité en ligne Collect & Go qui a réalisé un chiffre d'affaires de 370 millions d'euros l'an dernier. Pour soutenir la croissance attendue, le groupe de Hal souhaite modifier l'organisation du travail. Jusqu'ici, les commandes à récupérer dans les 186 points de collecte sont assurées au départ des deux grands entrepôts situés à Zaventem et Erpe-Mere. Le solde est réalisé dans les magasins par le personnel. Colruyt souhaite éviter qu'à l'avenir, la confection de ses colis perturbe les clients des magasins. Il souhaite donc étendre le travail de 21h30 à minuit et voudrait lancer un test dans neuf magasins avec quatre ou cinq employés qui travailleraient de 17 h à minuit. Conscients des enjeux, les syndicats ne disent pas non, mais pas encore oui pour autant. Les conditions salariales, l'organisation générale du travail dans le magasin concerné et la gestion des horaires ne font pas encore l'objet d'un accord. Enfin, après Carrefour et Delhaize, Colruyt compte aussi se lancer dans la livraison à domicile dès l'année prochaine.