Signe des temps: pour la première fois en 50 ans d'histoire, c'est un champion américain qui a soulevé le trophée du meilleur joueur... européen de l'année! En remportant le DP World Championship, Collin Morikawa a, en effet, également assuré son sacre à la Race to Dubaï.
...

Signe des temps: pour la première fois en 50 ans d'histoire, c'est un champion américain qui a soulevé le trophée du meilleur joueur... européen de l'année! En remportant le DP World Championship, Collin Morikawa a, en effet, également assuré son sacre à la Race to Dubaï. A l'heure où les circuits européen et américain sont sur le point de convoler en justes noces, le succès d'un joueur américain ne manque pas de piquant et s'inscrit pleinement dans la mondialisation du golf de haut niveau. Membre du PGA Tour, Morikawa n'a fait que quelques apparitions en Europe cette année. Mais sa victoire au British Open et ses bonnes performances lors des autres Majors (qui comptent également pour la hiérarchie de la Race to Dubaï) ont suffi pour lui permettre d'emporter le pactole. Il succède, au palmarès, à Lee Westwood, Jon Rahm, Francesco Molinari, Tommy Fleetwood, Henrik Stenson et Rory McIlroy. En vérité, le Californien de 24 ans a collectionné les honneurs et, accessoirement, les dollars lors de ce bouquet final de l'année tiré sur le Earth Course de Dubaï. Grâce à sa victoire, il a hérité d'un chèque de 3 millions de dollars, véritables étrennes avant l'heure. D'une incroyable régularité, solide dans tous les secteurs du jeu, Morikawa est, à l'évidence, appelé à régner pour une longue durée. Impérial tout au long de la saison (il a aussi remporté le WGC de Bradenton et fait des étincelles lors de la Ryder Cup avec 3,5 points gagnés sur 4), il pourrait occuper le trône de numéro un au ranking mondial dès le mois de décembre s'il remporte le Hero Challenge aux Bahamas. Thomas Pieters et Thomas Detry avaient également le sourire après ce dernier tournoi de la saison. En terminant dans le top 30 de la Race to Dubaï, les deux joueurs belges ont en effet entériné leur promotion pour le prochain British Open qui se disputera, en juillet, sur le Old Course de St.Andrews. Pour Detry, ce sera carrément une pendaison de crémaillère dans cette épreuve légendaire du Grand Chelem.