Les guides passent et cette belle maison des années 1920 de style normand maintient un classicisme émaillé de propos actuels, dans le quartier de la place Dumon à Woluwe-Saint-Pierre. Dans l'une des salles à manger, de part et d'autre de l'entrée, l'atmosphère cosy invite au recueillement gourmand.
...

Les guides passent et cette belle maison des années 1920 de style normand maintient un classicisme émaillé de propos actuels, dans le quartier de la place Dumon à Woluwe-Saint-Pierre. Dans l'une des salles à manger, de part et d'autre de l'entrée, l'atmosphère cosy invite au recueillement gourmand. Cultivant l'harmonie plutôt que de forcer les goûts, Jean-Luc Couty possède un bagout culinaire qui se vérifie au fil des assiettes. Les saveurs sont présentes mais sans être poussées. Les produits de saison sourient aux gourmets sans affoler le portefeuille. Depuis octobre, la carte adopte la formule des trois services à choisir entre cinq entrées, autant de plats et desserts pour 40 euros. Ajoutez 20 euros de plus pour l'apéro, les vins et le café. Individuellement, les entrées sont tarifées 20 euros, les plats, 30 et les desserts, 10. Un petit écriteau présente quelques suggestions. Joliment dressé, le tartare de bar est coiffé d'un oeuf poché dans les règles. De gros cubes d'avocat créent, avec du citron vert, un troisième goût qui évoque le guacamole. Cardons et coulis de poivron interviennent également. Rôties avec précision, les gambas arrivent décortiquées et posées sur des feuilles de bette. Un jus d'oursins sans arrogance affine la recette. Un délicieux filet de dorade parade aux côtés de légumes anciens. Pris dans un sens large, traduisez salsifis, topinambour, mais aussi navet, brocoli, courgette grillée et autres radis. Quelques pâtes fregola roulent sur l'assiette et un jus orangé rappelle avec nuance la bouillabaisse. L'éventail de magret de canette au genévrier et sa cuisse caramélisée témoignent d'une cuisson soignée et sont soulignés par une belle sauce relevée d'un trait de vinaigre. Aux légumes déjà cités s'ajoutent panais, céleri-rave et fenouil. Bons desserts, notamment le sablé de spéculoos garni d'une quenelle de mascarpone, morceaux de mangue. Accueil et service précis menés par Yves Balthazar. Lunch à 20 euros (deux services).