Un ticket d'entrée pour les cinq nouvelles expos du Musée de la photographie de Charleroi, selon votre statut social et âge, coûte entre 1,25 et 8 euros. Le prix, chaque premier dimanche du mois va de 2,5 à 4 euros. C'est dir...

Un ticket d'entrée pour les cinq nouvelles expos du Musée de la photographie de Charleroi, selon votre statut social et âge, coûte entre 1,25 et 8 euros. Le prix, chaque premier dimanche du mois va de 2,5 à 4 euros. C'est dire qu'en cette incertaine période, la visite d'un des plus grands musées européens dédiés à la photo vaut l'investissement. Les cinq nouvelles expos se tiennent toutes du 4 juin au 18 septembre. Avec de l'expérimental en vue (Rebecca Jane Arthur), de la supposée modernité discutable (Clyde Lepage), de l'actu intériorisée par la pandémie (Simon Vansteenwinckel) ou encore ce témoignage architectural original sur les impasses parisiennes (Karin Borghouts). Le morceau de choix? Probablement les 250 images d'En dilettante (photo) consacrée à la photo amateur. Pour la quatrième fois, l'ancien carmel de Mont-sur-Marchienne illustre comment la photo est passée d'un matériel cher, élitiste et encombrant, à une média populaire. L'étape essentielle étant lorsque l'Américain George Eastman (1854-1932) mit au point le procédé Kodak et des appareils, faciles à utiliser, à 25 dollars.