Il y a manifestement du désir et de l'attente dans l'air de la Cité ardente, vu la qualité des concerts programmés en ce début de printemps. Une majorité se déroule au Reflektor, l'agréable club de la place Xavier-Neujean. Par exe...

Il y a manifestement du désir et de l'attente dans l'air de la Cité ardente, vu la qualité des concerts programmés en ce début de printemps. Une majorité se déroule au Reflektor, l'agréable club de la place Xavier-Neujean. Par exemple, ce 8 avril, le double concert Jean-Louis Murat et Bérode. Soit le misanthrope raconteur auvergnat qui vient de fêter son 70e anniversaire, plus la nouvelle formation Bérode, sympathique side project de Quentin Maquet, leader des Liégeois Dalton Telegramme. Nettement plus rock et flamand, l'excellent Lucien Fraipont emmène ses Robbing Millions dans des compositions ultra- léchées (14 avril). Et puis, deux chanteurs issus de la scène pop-rock nationale, Nicolas Michaux (22 avril) et Antoine Wielemans (23 avril), présentent en concert des répertoires qui tentent de rafraîchir l'idée même de chanson belge. Hors Reflektor, on pointe la venue (le 9 avril) de Cali au Trocadéro, salle vieille d'un siècle qui a longtemps incarné l'esprit volontiers farfelu de la célèbre revue du même nom. Le quinquagénaire de Perpignan devrait y retrouver l'esprit fêtard qui le caractérise en scène.