S'il y a bien une industrie qui bénit la Coupe du Monde de football, c'est bien celle des fabricants de téléviseurs. Tous les quatre ans, le grand raout du ballon rond dope les ventes des écrans plats. Les dalles de plus de en plus performantes semblent taillées sur mesure pour l'événeme...

S'il y a bien une industrie qui bénit la Coupe du Monde de football, c'est bien celle des fabricants de téléviseurs. Tous les quatre ans, le grand raout du ballon rond dope les ventes des écrans plats. Les dalles de plus de en plus performantes semblent taillées sur mesure pour l'événement sportif qui, pour la première fois de son histoire, verra une partie de ses matchs diffusés en UHD (ultra haute définition). Dans cette course aux pixels, LG entend marquer des points avec la sortie du OLED 55E8. Derrière cet obscur nom de code, on trouve un imposant écran 55 pouces (140 cm) paré pour délivrer la sacro-sainte 4K (la UHD) mais aussi le son Dolby Atmos qui, dans son rendu spatial, intègre aussi la verticalité et non plus seulement l'horizontalité. De quoi revoir la notion même de home cinéma. Muni du processeur Alpha 9 pour un rendu optimal de l'affichage que l'on croyait pourtant déjà au maximum de ses capacités, le dernier-né du constructeur coréen permet aussi de dialoguer avec son téléviseur. Oui, oui. Grâce à la technologie ThinQ AI, il suffit, par exemple, de demander à haute voix à son appareil de se mettre en veille et il s'exécute. Et ça marche avec tout ? Comme propulser les Diables Rouges en finale ? Ou bannir définitivement la chaîne sportive de votre bouquet ?