Yves Mattagne est l'un des chefs belges les plus attachants. Et sûrement l'un des plus doués. Au mois d'août, il débutera une nouvelle aventure et prendra possession d'une Villa Lorraine entièrement rénovée. Cette Villa Lorraine by Yves Mattagne, il la déclinera en deux atmosphères : un gastro et un espace lounge plus relax. Il ne fait aucun doute que le chef et la famille Litvine mettront tous les atouts de leur côté pour enfin décrocher le graal qui leur échappe depuis longtemps : trois étoiles Michelin.
...

Yves Mattagne est l'un des chefs belges les plus attachants. Et sûrement l'un des plus doués. Au mois d'août, il débutera une nouvelle aventure et prendra possession d'une Villa Lorraine entièrement rénovée. Cette Villa Lorraine by Yves Mattagne, il la déclinera en deux atmosphères : un gastro et un espace lounge plus relax. Il ne fait aucun doute que le chef et la famille Litvine mettront tous les atouts de leur côté pour enfin décrocher le graal qui leur échappe depuis longtemps : trois étoiles Michelin. En attendant ce qui sera l'événement gastronomique de l'année, Yves Mattagne et son fidèle Fabrice D'Hulster en salle (23 ans de service ensemble ce mois-ci) ont envahi l'ancienne Museum Brasserie de Peter Goossens. Sise dans les Musées Royaux des Beaux-Arts, elle était inoccupée depuis des années. Un bel espace avec des tables donnant sur la place Royale que l'équipe a remis entièrement à neuf en très peu de temps. Baptisé Art Club, ce pop-up de cinq mois n'est pas un restaurant gastronomique. Ce n'est pas plus une succursale du Sea Grill ni même un avant-goût de ce que pourrait être la Villa nouvelle formule. Une précision essentielle avant de pénétrer dans l'univers Art Nouveau de ce qui fut l'Hôtel Gresham. Au Art Club, le partage est le leitmotiv. Les entrées froides, chaudes, les plats et les desserts se partagent avec votre compagnon de table. Yves Mattagne profite de ses nombreux voyages à l'étranger pour proposer des assiettes comparables à des tapas qui embrassent de nombreuses influences. Disons-le tout de go : à part quelques petits ajustements mineurs (le resto a officiellement ouvert le 10 mars), tous ces petits plats sont simplement délicieux. Le mini burger de cabillaud béarnaise d'huîtres (17 euros), le mini burger de ris de veau béarnaise de homard (22 euros), les Saint-Jacques, chicons confits, émulsion de rattes, foie gras et truffe noire (32 euros) ou l'hamachi (un poisson de l'ouest du Japon) en fusion servi avec du saké (18 euros) sont déjà en passe de devenir cultes. Tout le reste est à l'avenant : des beaux produits servis dans un emballage original mais simple à l'instar de ce crabe soft shell proposé en gyros avec du tzatziki (26 euros). Service de grande maison assuré par les équipes du Sea Grill et de la Villa Lorraine. Et, oui, Mallory Gabsi, qui porte haut les couleurs de la Belgique dans Top Chef, est aussi en cuisine...