Depuis la découverte de deux sangliers atteints de la peste porcine africaine à Etalle, en Gaume, le spectre d'une véritable catastrophe se profile. A l'heure d'écrire ces ligne...

Depuis la découverte de deux sangliers atteints de la peste porcine africaine à Etalle, en Gaume, le spectre d'une véritable catastrophe se profile. A l'heure d'écrire ces lignes, trois cadavres supplémentaires de sangliers ont été déclarés positifs. Pour éviter toute propagation, notamment aux élevages porcins, de cette maladie mortelle très contagieuse, des mesures draconiennes ont été prises. Le cabinet de René Collin, ministre wallon de l'Agriculture, a défini une zone de confinement de 63.000 hectares en province de Luxembourg. La chasse et le nourrissage y sont interdits au moins jusqu'au 15 octobre. Depuis lundi, toute circulation sur les chemins et sentiers forestiers est aussi interdite. Seules les personnes qui travaillent à la détection et au prélèvement de cadavres ont droit d'accès. Il reste à espérer que le virus ne se soit pas déjà propagé à grande échelle.