Après la Wallonie, c'est Bruxelles qui est en passe de réformer ses aides à l'emploi. Pour rappel, les Régions ont étendu leurs compétences en ce domaine avec le transfert au...

Après la Wallonie, c'est Bruxelles qui est en passe de réformer ses aides à l'emploi. Pour rappel, les Régions ont étendu leurs compétences en ce domaine avec le transfert au 1er avril 2014 des réductions de cotisations sociales pour les " groupes cibles ". Il s'agit des personnes qui ont plus difficile à s'intégrer au marché de l'emploi : jeunes, âgés, chômeurs de longue durée et peu qualifiés. Jusque-là, c'est l'Etat fédéral qui gérait ces baisses de charges. En ce qui concerne Bruxelles, la réforme sera d'application à partir du 1er octobre. Elle se distingue par une forte simplification. Au lieu de 28 mesures d'activation différentes, il n'en restera plus qu'une. Tout employeur qui embauchera un Bruxellois issu de ces quatre groupes cibles aura droit à une réduction des cotisations de maximum 15.900 euros étalés sur 30 mois. Par Jean-Christophe de Wasseige