L'an dernier, une première édition du Brussels Art Nouveau & Art Deco Festival (BANAD) élargissait le programme de l'ancienne Biennale Art Nouveau : le succès public fut au rendez-vous. Sans doute parce que la cinquantaine de...

L'an dernier, une première édition du Brussels Art Nouveau & Art Deco Festival (BANAD) élargissait le programme de l'ancienne Biennale Art Nouveau : le succès public fut au rendez-vous. Sans doute parce que la cinquantaine de lieux marqués par l'histoire bruxelloise de l'architecture est recontextualisée, additionnant aux endroits déjà fameux, des espaces peu ou pas connus, parfois privés. L'édition 2018 offre la même combinaison gagnante puisqu'elle nous emmène dans des classiques du genre comme la Bibliothèque et l'Hôtel Solvay, la Villa Empain, le fameux paquebot INR de Flagey ou l'écrin ucclois des musée et jardins Van Buuren. Le festival propose également des perles plus rares : les Palais du Congo ou de la Folle chanson, la petite Maison Tenaerts, la splendide Maison Winssinger ou l'ancien atelier du sculpteur Ernest Salu à Laeken. A cela, s'ajoutent des concerts, une foire aux objets et des conférences, comme Un jour dans la vie de Victor Horta, l'homme sans lequel il n'y aurait sans doute pas eu de BANAD.