Broadcom, récemment passé sous pavillon singapourien, souhaite racheter Qualcomm, l'un des leaders de la puce mobile. Le spécialiste des semi-conducteur...

Broadcom, récemment passé sous pavillon singapourien, souhaite racheter Qualcomm, l'un des leaders de la puce mobile. Le spécialiste des semi-conducteurs est prêt à mettre 130 milliards de dollars sur la table, ce qui en ferait la plus grosse opération jamais enregistrée dans un secteur qui n'arrête pas de se consolider. Ce rachat donnerait naissance au troisième acteur de l'industrie derrière Intel et Samsung. Une telle opération a du sens au niveau industriel. Broadcom est actif dans la connectivité à courte distance (Bluetooth et wi-fi) alors que Qualcomm a fait sa réputation avec ses puces 3G et 4G. En jeu aussi : la quantité impressionnante de brevets de l'entreprise californienne qui assurent la majeure partie de son bénéfice. Par Xavier Beghin