On a connu Alexandre Masson dans sa première maison Le Prévôt, à quelques minutes de Flagey, place où il anime, dès 2003, le Variétés. Depuis 2006, il occupe le restaurant de l'Atomium situé dans la plus haute des neuf sphères, à 100 m du sol. Il dynamise l'endroit avec une cuisine saisonnière articulée autour de produits belges et de recettes traditionnelles modernisées. Tout en développant un ...

On a connu Alexandre Masson dans sa première maison Le Prévôt, à quelques minutes de Flagey, place où il anime, dès 2003, le Variétés. Depuis 2006, il occupe le restaurant de l'Atomium situé dans la plus haute des neuf sphères, à 100 m du sol. Il dynamise l'endroit avec une cuisine saisonnière articulée autour de produits belges et de recettes traditionnelles modernisées. Tout en développant un large chapitre dédié à la viande (bavette de Waygu, filet pur de Simmental de Bavière, Black Angus américain, contrefilet Holstein maturé, boeuf normand, etc.). Outre ces attraits culinaires, la vue sur la ville et l'aménagement intérieur suscitent l'intérêt et un service charmant vous attend. Du très bon jambon persillé escorté de quelques légumes et de condiments crus flattent les papilles en guise de mise en bouche. Une épaisse tranche de foie gras de canard, bien poêlé, se présente façon salade liégeoise sur des cubes de pommes de terre mêlés à des haricots verts. Le foie reste savoureux. Des taches de vinaigre de vin confèrent une acidité bienvenue (22 euros). Le feuilleté de vol-au-vent est servi seul, puis à table, on le remplit de volaille, d'asperges blanches et vertes coupées en sifflets, morilles déshydratées et pommes vapeur. Une béchamel correcte, pas trop épaisse, ponctue cette recette traditionnelle présentée en cocotte individuelle (30 euros). Plat de la cuisine ancienne, la tête de veau ne rallie plus guère que les amateurs d'abats qui découvrent ou retrouvent un inimitable lot de saveurs épousant un panel de structures : chair, cervelle, oeuf poché, champignons et pommes vapeur qui se déploient en bouche (27 euros). Au chapitre douceurs, on déniche la " merveilleuse boule surprise, chocolat et framboise ", spécialité maison de Fabrice Collignon. Alexandre Masson propose un service traiteur très prisé. Une sphère de l'Atomium située sous celle du restaurant et en connexion avec celui-ci peut d'ailleurs être louée pour des événements. Serge Tonneau