A côté de la salle de la Grande Main (557 places), le Théâtre de Liège joue l'intimité dans sa salle de l'OEil Vert, d'une jauge de 145 sièges. L'oeil proche du cyclone pour des spe...

A côté de la salle de la Grande Main (557 places), le Théâtre de Liège joue l'intimité dans sa salle de l'OEil Vert, d'une jauge de 145 sièges. L'oeil proche du cyclone pour des spectacles moins " grand public ". Quoique... Oh les beaux jours, de Samuel Beckett, y est joué par la comédienne Anne-Claire dans une mise en scène drôle et tragique de Michel Delaunoy (jusqu'au 2 février). Il y a aussi un quota d'absurde dans Idiomatic (du 5 au 8 février) de la compagnie Transquinquennal et Marie Henry, brodant sur un scénario de machine polyglotte, qui va démolir les barrières des langues. Suit La vie trépidante de Laura Wilson, texte de Jean-Marie Piemme qui raconte comment un licenciement professionnel jette une femme dans une cascade d'événements difficiles. Avec pas moins de 30 personnages dans un récit épique refusant, au final, le cynisme ambiant (du 13 au 16 février).