Les tops des provinces de Namur et Luxembourg sont, édition après édition, relativement semblables. Les surprises et grands bouleversements sont rares. C'est plutôt bon signe. Les institutions hospitalières naviguent dans le haut du top où elles occupent la première place avec l'Association de pouvoirs publics CHR Sambre & Meuse, qui gère deux hôpitaux publics en province de Namur : le CHR de Namur et le CHR Val de Sambre à Sambreville. La Clinique et maternité Sainte-Elisabeth à Namur est cinquième et les OEuvres des Frères de la Charité, à Jambes, sixièmes. Entre elles, se glissent les valeurs sûres locales dont les résultats ont peu varié en 12 mois, tels que Burgo Ardennes, Aldi Gembloux et Ferrero Ardennes qui composaient le tr...

Les tops des provinces de Namur et Luxembourg sont, édition après édition, relativement semblables. Les surprises et grands bouleversements sont rares. C'est plutôt bon signe. Les institutions hospitalières naviguent dans le haut du top où elles occupent la première place avec l'Association de pouvoirs publics CHR Sambre & Meuse, qui gère deux hôpitaux publics en province de Namur : le CHR de Namur et le CHR Val de Sambre à Sambreville. La Clinique et maternité Sainte-Elisabeth à Namur est cinquième et les OEuvres des Frères de la Charité, à Jambes, sixièmes. Entre elles, se glissent les valeurs sûres locales dont les résultats ont peu varié en 12 mois, tels que Burgo Ardennes, Aldi Gembloux et Ferrero Ardennes qui composaient le trio de tête en 2014. Dans le top 10, on peut encore mentionner l'Université de Namur (Arsenal) ainsi que Jindal Films Europe Virton, Colruyt Retail et Aldi Vaux-sur-Sûre. Si l'on ajoute à cette dernière son homologue gembloutoise, Aldi affiche alors 121 millions d'euros de valeur ajoutée, ce qui automatiquement fait progresser le distributeur allemand à la deuxième place du podium. Derrière les quatre institutions hospitalières (300 millions d'euros de valeur ajoutée cumulée), on note les écoles et centres de recherche, au nombre de 18 représentantes auxquelles on peut ajouter l'Université de Namur, qui totalisent 292 millions d'euros de valeur ajoutée. Suivent un peu plus loin les cinq entreprises de distribution (217 millions). Le classement 2015 de la valeur ajoutée a vu celle-ci considérablement augmenter par rapport à 2014. Il est vrai qu'ont été reprises cette année les institutions hospitalières, championnes en la matière, ainsi que les écoles et centres de recherche. Résultat. On recense pour cette édition 75 entreprises qui dégagent une valeur ajoutée supérieure à 10 millions d'euros, elles n'étaient que 49 un an auparavant. Si l'on affine l'analyse, on constate que les entreprises privées ont vu leur valeur ajoutée légèrement augmenter. Comme Tilman, 50e du classement en 2014 avec 9,7 millions d'euros, qui clôture cette année les trois premiers quarts du top avec un peu plus de 10 millions. En termes de répartition géographique, ce top respecte la proportion entre Namur et Luxembourg, qui est en gros pour la population de deux tiers et un tiers. On compte 66 sociétés et institutions namuroises pour 34 luxembourgeoises. Grâce aux écoles, c'est Namur et sa périphérie qui tirent leur épingle du jeu avec une trentaine de représentantes (29) dont un quart d'institutions scolaires (7) ainsi que quelques poids lourds locaux comme Analis, Mondelez Production ou Henrard, récemment récompensée d'un titre d'ambassadeur Gazelles dans la catégorie des grandes entreprises namuroises. Suivent Andenne avec huit entreprises, Gembloux et Ciney, chacune avec six sociétés. Au total, ces quatre villes regroupent un peu plus des deux tiers des entreprises. Le dernier tiers se répartissant dans le reste de la province. En province de Luxembourg, c'est également le chef-lieu qui mène la danse. Avec 20 % des entreprises et institutions (7), Arlon se détache des autres villes de la province qui comptent maximum deux à trois sociétés. Globalement, le sud de la province de Luxembourg, avec les entités d'Aubange, Messancy, Virton, Etalle, Tintigny ou encore Orval, regroupe une dizaine d'entreprises. Et l'on ajoute Arlon, il constitue la moitié du nombre de sociétés luxembourgeoises. Hormis ces quelques pôles d'activités, on observe une répartition équilibrée dans l'ensemble des deux provinces. Nombre d'entreprises sont souvent toujours actives dans leur commune ou village d'origine et entendent bien conserver leur ancrage local. G.V.D.N.