" Le temps n'est pas encore venu et les garanties ne sont pas réunies ", a déclaré le Premier ministre Charles Michel à l'issue d'un conseil des ministres restreint qui devait statuer sur la mise en Bourse de Belfius. Comme on s'y attendait depuis plusieurs mois (lire Trends-Tendances du 28 juin), les planètes n'étaient plus alignées pour réussir cette " IPO ". ...