Le prix à payer pour racheter Monsanto se révèle décidément bien lourd pour Bayer. Après avoir déboursé 54 milliards pour s'offrir le propriétaire du glyphosate, le gro...

Le prix à payer pour racheter Monsanto se révèle décidément bien lourd pour Bayer. Après avoir déboursé 54 milliards pour s'offrir le propriétaire du glyphosate, le groupe allemand a vu sa capitalisation boursière s'effondrer de 30 milliards. Et les 9.000 procès intentés contre Monsanto aux Etats-Unis pourraient coûter des dizaines de milliards supplémentaires. Pour se redresser, Bayer a donc décidé de vendre sa division vétérinaire (7 milliards d'euros) ainsi que plusieurs marques emblématiques comme Coppertone (crèmes solaires) et Scholl (soin des pieds). Ces cessions se complètent d'un gigantesque plan social : le groupe veut supprimer 12.000 postes d'ici à 2021, soit 10% de ses effectifs. Bayer entend se recentrer sur la pharmacie, la santé grand public et l'agronomie. Le groupe emploie un millier de personnes en Belgique.