En 10 ans, le pourcentage de bacheliers qui parvient à décrocher un diplôme dans les délais prévus a diminué de 10 %. Et cela, quelle que soit la filière. Parmi les bacheliers professionnels qui...

En 10 ans, le pourcentage de bacheliers qui parvient à décrocher un diplôme dans les délais prévus a diminué de 10 %. Et cela, quelle que soit la filière. Parmi les bacheliers professionnels qui ont entamé leurs études au cours de l'année académique 2006-2007, un sur trois à peine (32 %) a réussi à obtenir en trois ans un diplôme conduisant aux métiers de l'électrotechnique, de l'informatique, etc. Pour leurs successeurs de l'année académique 2013-2014, ce pourcentage n'était plus de 23 %, moins d'un sur quatre. Chez les bacheliers académiques, le recul est analogue : 33 % pour les " starters " de 2006-2007 et 25 % pour ceux de l'année académique 2013-2014. Ces chiffres inquiètent d'autant plus le gouvernement flamand qu'un étudiant sur quatre n'acquiert, en fin de compte, aucun diplôme et que Columbus, une épreuve facultative d'orientation organisée en fin de secondaire pour guider les élèves dans leur choix, n'a pas vraiment fourni les résultats escomptés.