Avec un milliard de pertes en 2018 dans sa branche distribution, Auchan se devait de réagir. Edgard Bonte, le nouveau patron du holding, vient d'annoncer la mise en vent...

Avec un milliard de pertes en 2018 dans sa branche distribution, Auchan se devait de réagir. Edgard Bonte, le nouveau patron du holding, vient d'annoncer la mise en vente de 21 sites jugés non rentables et irrécupérables. Une décision qui concerne 723 emplois (1 % de la masse salariale totale française). La stratégie utilisée pose quand même question car elle est à cent lieues des pratiques du secteur : Auchan ne ferme qu'un seul de ses hypers, format pourtant décrié en France, mais sacrifie 13 supermarchés, 4 Drive et un centre de préparation de commandes (support essentiel à la vente en ligne) et son magasin pilote Auchan Bio. Reste à savoir si l'ouverture des hypers à des spécialistes non alimentaires extérieurs (Decathlon, Boulanger, Kiabi, etc.), démarche où Auchan est allé plus loin que ses concurrents, lui sauvera la mise...