C'est ce que l'on pourrait considérer comme la marque de fabrique d'un architecte. Comme dans le cadre du projet de réhabilitation de l'ancien Athénée Folon à Wavre, le bureau d'architecture ixellois Pierre Blondel a développé pour le projet Souverain à Auderghem une architecture en paliers particulièrement intéressante. Elle fait la part belle à la luminosité et à l'usage de terrasses aérées...

C'est ce que l'on pourrait considérer comme la marque de fabrique d'un architecte. Comme dans le cadre du projet de réhabilitation de l'ancien Athénée Folon à Wavre, le bureau d'architecture ixellois Pierre Blondel a développé pour le projet Souverain à Auderghem une architecture en paliers particulièrement intéressante. Elle fait la part belle à la luminosité et à l'usage de terrasses aérées. La plupart des toits des huit étages étant utilisés à cette fin. De quoi donner un aspect de structure modulable à cet ensemble situé le long du boulevard du Souverain. " Ce projet est en fait une démolition/reconstruction, explique l'architecte Daniel De Buck, du bureau Blondel, qui suit de près ce chantier actuellement au stade de gros oeuvre. Il remplace un immeuble de bureau sans charme. L'idée a été de proposer des logements lumineux qui disposent tous d'espaces ouverts vers l'extérieur. Notre bureau favorise vraiment le jeu avec la lumière et les aérations. Quant à l'architecture par paliers, la volonté a été d'utiliser les toitures pour que chaque appartement ait une terrasse. Cela donne un ensemble assez novateur. " Le projet est développé par la SA Souverain, une société qui rassemble plusieurs promoteurs dont Impulse (De Bisscop, Deblaere, Geernaert & Van Horebeke), Patrick Lemerle et Jean-François Thiran. D'ici la fin de l'année, on y retrouvera 35 appartements et cinq surfaces de bureaux au rez-de-chaussée (5.804 m2 au total). " Les architectes ont réalisé un beau travail, explique Jean-François Thiran. Les appartements situés aux deux derniers étages sont d'ailleurs vraiment particuliers. Ils sont complètement traversants et disposent de vastes terrasses. " La superficie des logements va de 41 m2 à 136 m2. Alors que le prix des appartements varie entre 3.150 et 5.300 euros/m2. Soit de 169.000 à 599.000 euros. Pour les investisseurs, le rendement est estimé à 3,55 % pour un appartement deux chambres et à 4,04 % pour un studio. XAVIER ATTOUT