Australie

Croissance du PIB: 1,6%
...

Croissance du PIB: 1,6% PIB par habitant: 56.700 $ (53.160 $ en PPA) Inflation: 1,5% Solde budgétaire (% du PIB): - 5,6 Population: 25,8 millions Avec la persistance des problèmes liés au Covid-19, le Premier ministre, Scott Morrison, perdra de sa popu- larité et, pour la coalition libérale- nationale, qui en est à son troisième mandat, 2021 pourrait être la dernière année complète au pouvoir, avant les élections de 2022. Les retombées de la crise, des désaccords internes sur la politique énergétique et climatique et la faible majorité du gouvernement ralentiront l'exécution de l'agenda parlementaire. Croissance du PIB: 5,8% PIB par habitant: 2.200 $ (5.550 $ en PPA) Inflation: 5,6% Solde budgétaire (% du PIB): - 6,8 Population: 166,3 millions L'impact de la pandémie sur l'emploi et sur le niveau de vie renforcera l'opposition au gouvernement de la Première ministre Cheikh Hasina Wajed, engagée dans un troisième mandat. La mainmise de la Ligue Awami sur le pouvoir politique et militaire et ses réseaux clientélistes garantiront toutefois sa survie. Croissance du PIB: 7,3% PIB par habitant: 11.300 $ (18.710 $ en PPA) Inflation: 3,1% Solde budgétaire (% du PIB): - 5 Population: 1,4 milliard Le président Xi Jinping utilisera le capital politique que lui a assuré sa réactivité face au Covid-19 pour faire appliquer son calendrier intérieur, écartant les critiques, renforçant son emprise sur l'appareil de sécurité et nommant ses alliés à des postes haut placés. Le gouvernement redoublera d'efforts pour atteindre l'autosuffisance dans l'énergie et la technologie tout en jouant sur l'image d'un monde hostile pour consolider son soutien interne. Croissance du PIB: 2,4% PIB par habitant: 32.870 $ (44.530 $ en PPA) Inflation: 1,3% Solde budgétaire (% du PIB): - 5,9 Population: 51,3 millions Le président Moon Jae-in intensifiera ses efforts de réforme, encouragé par la forte majorité parlementaire que son parti Minju a obtenue aux élections générales de 2020. Sa réponse efficace à l'épidémie a réduit l'impact de celle-ci sur la santé et l'économie. Il concentrera sa politique sur les inégalités en relançant l'activité des petites et moyennes entreprises et en approfondissant les réformes sur le marché du travail. Croissance du PIB: 2,4% PIB par habitant: 50.670 $ (62.030 $ en PPA) Inflation: 1,4% Solde budgétaire (% du PIB): - 2,2 Population: 7,6 millions La loi draconienne sur la sécurité nationale nouvellement en vigueur continuera à faire descendre les Hongkongais dans la rue, à maintenir le mouvement " localiste " en dehors du débat public et à remplir le Parlement d'élus progouvernementaux. Les autorités chercheront à éviter une propagation du mécontentement en s'attaquant à des problèmes structurels à long terme tels que la pénurie de logements, mais le freinage budgétaire imposé par le Covid-19 retardera leurs plans. L'économie rebondira, mais les effets de la brèche ouverte par Pékin dans le modèle " un pays, deux systèmes " seront difficiles à surmonter. Croissance du PIB: 6,7% PIB par habitant: 2.150 $ (6.850 $ en PPA) Inflation: 4% Solde budgétaire (% du PIB): - 6,8 Population: 1,39 milliard Reconduit pour un second mandat de cinq ans, le Premier ministre Narendra Modi jouit d'une grande popularité et la faiblesse de l'opposition ne fait que renforcer sa position. Mais la flambée des cas de Covid-19 que le pays a connue à la fin de 2020 accroît le risque de désordres sociaux. Le plan de libéralisation du marché et d'investissements dans les infrastructures sera accéléré pour soutenir une économie mise à mal par la pandémie. Croissance du PIB: 4,3% PIB par habitant: 4.260 $ (12.840 $ en PPA) Inflation: 3,2% Solde budgétaire (% du PIB): - 6 Population: 269,8 millions Le président Joko Widodo bénéficie d'un large soutien populaire mais, n'ayant pas de parti, il doit souvent faire des concessions sur son programme politique pour garder les mains libres. La stabilité prendra donc le pas sur la réforme, mais les initiatives en matière de création d'emplois et d'investissement dans les infrastructures progresseront. La croissance économique, qui a marqué le pas pendant la pandémie, repartira à la hausse à la fin de 2020 et rebondira fortement avec la reprise des exportations et de la demande intérieure. Croissance du PIB: 1,7% PIB par habitant: 39.950 $ (42.060 $ en PPA) Inflation: 0,5% Solde budgétaire (% du PIB): - 8,7 Population: 126,1 millions Le Parti libéral-démocrate (PLD) au pouvoir a nommé à sa tête Yoshihide Suga, qui, ipso facto, est devenu Premier ministre fin 2020, après la démission de Shinzo Abe pour des raisons de santé. M. Suga poursuivra la politique de revitalisation de l'économie menée par son prédécesseur. Bien que la réponse inégale du gouvernement à la crise sanitaire ait nui à sa popularité, le PLD et son allié le Komeito domineront les élections législatives prévues au mois d'octobre (il est possible que des élections anticipées soient convoquées). Les mesures prises pour lutter contre la pandémie ayant provoqué une forte récession, la reprise sera lente. Croissance du PIB: 3,5% PIB par habitant: 8.930 $ (26.820 $ en PPA) Inflation: 6,3% Solde budgétaire (% du PIB): - 2,5 Population: 19 millions Le président Kassym-Jomart Tokayev consolidera son pouvoir pendant que son prédécesseur, Noursoultan Nazarbayev, longtemps resté aux commandes, contrôlera la situation de derrière le trône. La deuxième vague épidémique et le deuxième confinement, combinés à une chute des prix pétroliers, ont mis un coup d'arrêt à la croissance économique, malgré les mesures d'aide financées en partie par un fonds souverain bien garni. Le rebond sera rapide et les prix pétroliers repartiront - légèrement - à la hausse. Croissance du PIB: 5% PIB par habitant: 10.620 $ (28.330 $ en PPA) Inflation: 1,3% Solde budgétaire (% du PIB): - 6,9 Population: 32,8 millions La situation politique n'est toujours pas stabilisée depuis la défaite de l'Organisation nationale des Malais unis (Umno), après plus de 60 ans au pouvoir. Deux gouvernements se sont succédé dans l'intervalle et, à en juger par la faiblesse la coalition au pouvoir, Perikatan Nasional, et de son leader, le Premier ministre Muhyiddin Yassin, un troisième devrait le jour en 2021, même si les élections ne sont pas prévues avant 2023. M. Muhyiddin est capable de remporter un scrutin anticipé, mais le retour d'un gouvernement Umno est également possible. Ces incertitudes auront des effets délétères sur une économie déjà durement touchée par le Covid-19. Croissance du PIB: 1,4% PIB par habitant: 40.760 $ (41.680 $ en PPA) Inflation: 1,6% Solde budgétaire (% du PIB): - 7,8 Population: 5 millions Renforcée par une réponse au Covid-19 largement saluée, la Première ministre, Jacinda Ardern, a permis au Parti travailliste de remporter une victoire électorale retentissante en octobre. Son parti de centre gauche a recueilli 49% des suffrages et, chose rare, une majorité absolue au Parlement, ce qui lui permettra de mener une politique plus à gauche. Le succès de la politique sanitaire a cependant été obtenu au prix d'une profonde récession. Croissance du PIB: 6,3% PIB par habitant: 2.220 $ (8.970 $ en PPA) Population: 12,2% Solde budgétaire (% du PIB): - 3,1 Population: 33,9 millions Le président Shavkat Mirziyoyev mènera une politique de réforme fiscale et de privatisation. Le gouvernement tentera d'améliorer ses relations avec les pays voisins tout en conservant ses partenariats économiques essentiels avec la Chine et la Russie. L'économie connaîtra un fort rebond en 2021. Croissance du PIB: 0,8% PIB par habitant: 1.180 $ (4.690 $ en PPA) Inflation: 6% Solde budgétaire (% du PIB): - 7,6 Population: 225,2 millions Le gouvernement du Mouvement du Pakistan pour la justice, conduit par le Premier ministre Imran Khan, se maintiendra au pouvoir grâce à un accord tacite avec l'armée, qui contrôle la sécurité et les affaires étrangères. Les partis d'opposition s'allieront pour entraver l'agenda parlementaire, mais avec des dirigeants en prison ou sous le coup d'une enquête, ils ne menaceront pas la survie du gouvernement. Les dépenses publiques et le montant record des envois de fonds de travailleurs expatriés ont amorti l'impact du Covid-19, mais le retour au taux de croissance pourtant modeste d'avant la crise sanitaire prendra deux ou trois ans. Croissance du PIB: 5,8% PIB par habitant: 3.610 $ (9.150 $ en PPA) Inflation: 3,2% Solde budgétaire (% du PIB): - 6,8 Population: 111 millions L'économie rebondira fortement: sans atteindre les niveaux récents, elle devrait largement regagner le terrain perdu en 2020. La flambée des contaminations a menacé l'autorité du président Rodrigo Duterte, et la baisse du niveau de vie ne fera qu'exacerber le mécontentement de l'opinion publique. Croissance du PIB: 3,9% PIB par habitant: 64.190 $ (101.990 $ en PPA) Inflation: 1,3% Solde budgétaire (en% du PIB): - 6,6 Population: 5,6 millions En dépit du plan de relance le plus important de son histoire et de sa victoire sur le virus, le pays a souffert en 2020 de l'une des plus fortes récessions d'Asie, et la reprise de son économie, qui s'appuie sur les exportations, sera lente. Après les résultats décevants du Parti de l'action citoyenne aux élections générales de 2020, le Premier ministre, Lee Hsien Loong, veillera à renforcer l'action du gouvernement dans des domaines concernant les jeunes électeurs tels que l'immigration, la réduction des coûts fonciers et l'amélioration du système de protection sociale. Croissance du PIB: 2,3% PIB par habitant: 3.940 $ (13.580 $ en PPA) Inflation: 5,1% Solde budgétaire (% du PIB): - 8,5 Population: 21,5 millions La victoire écrasante du Front populaire du Sri Lanka (SLPP) aux élections de 2020 a assuré une forte autorité au gouvernement, dirigé par la puissante famille Rajapaksa (Mahinda au poste de Premier ministre et Gotabaya à celui de président). Il a aussitôt émis le voeu d'amender la Constitution pour accroître les pouvoirs présidentiels. Une reprise progressive des exportations aidera l'économie à se remettre de la récession due au Covid-19. Croissance du PIB: 1,5% PIB par habitant: 27.500 $ (57.480 $ en PPA) Inflation: 0,2% Solde budgétaire (% du PIB): - 0,9 Population: 23,6 millions La présidente Tsai Ing-wen et son Parti démocrate progressiste (DPP) ont remporté un second mandat en 2020. Le DPP a certes obtenu une majorité moins forte, mais les défections ayant principalement profité à des partis proches, sa position au Parlement n'en pâtira que légèrement. Il axera sa politique sur les prestations sociales et le logement en vue de réduire les inégalités intergénérationnelles, d'accroître les investissements dans les infrastructures et de promouvoir la technologie de l'information de la prochaine génération et les énergies renouvelables. Croissance du PIB: 3,2% PIB par habitant: 8.000 $ (18.940 $ en PPA) Inflation: 1,1% Solde budgétaire (en% du PIB): - 5,1 Population: 70 millions Les manifestations contre le gouvernement et le roi prennent de l'ampleur, attirant des citadins de la classe moyenne qui soutenaient jusqu'ici l'establishment dans la longue lutte pour le pouvoir que se livrent les " chemises rouges " et les " chemises jaunes ". Le gouvernement devrait pouvoir survivre, mais une répression militaire des manifestants n'est pas exclue. Sur le plan économique, le pays connaîtra une reprise partielle. Croissance du PIB: 5,2% PIB par habitant: 3.780 $ (11.430 $ en PPA) Inflation: 2,1% Solde budgétaire (% du PIB): - 4,8 Population: 98,2 millions Une nouvelle équipe prendra les rênes du Parti communiste au pouvoir après le 13e Congrès national prévu au début de 2021, et Nguyen Xuan Phuc, l'actuel Premier ministre, deviendra probablement secrétaire général du parti. La transition se fera en douceur et le programme de libéralisation économique du gouvernement, interrompu par la pandémie de Covid-19, reprendra avec la mise en place de mesures visant à attirer des investisseurs étrangers et à restructurer les entreprises d'Etat.