La Flandre a-t-elle placé la barre trop haut ? Toujours est-il que depuis la réforme du permis de conduire, le pourcentage de réussite à l'examen théorique est en chute libre. Autrefois, une mauva...

La Flandre a-t-elle placé la barre trop haut ? Toujours est-il que depuis la réforme du permis de conduire, le pourcentage de réussite à l'examen théorique est en chute libre. Autrefois, une mauvaise réponse n'entraînait qu'une pénalisation d'un point. Depuis la réforme introduite en juin 2017, une mauvaise réponse coûte cinq points lorsqu'elle constitue une infraction grave et comme il faut obtenir 41 points sur 50 pour pouvoir passer l'examen pratique, le nombre de réussites s'amenuise. Deux mauvaises réponses de ce type suffisent en effet pour être recalé, ce qui arrive six fois sur 10 contre quatre fois sur 10 auparavant. C'est trop, estime Ben Weyts, ministre des Communications qui, souhaitant venir en aide aux 80.000 candidats annuels, vient de mettre en ligne via la Vlaamse Stichting Verkeerskunde, un site d'écolage ( www.mijnrijbewijs.be) sur lequel chacun peut, à son rythme, se familiariser avec le code de la route et y simuler, à titre de test, des examens.