C'est le record boursier de l'année. L'action Apple a atteint 207 dollars, ce qui a permis à la firme à la pomme de devenir la première société cotée américaine à dépasser la valeur symbolique de 1.000 milliards de dollars. L'exploit a eu lieu le jeudi 2 août à 17 heures et 49 minutes, heure européenne. Apple est officiellement aujourd'hui l'entreprise cotée avec la plus grande valeur boursière au monde.
...

C'est le record boursier de l'année. L'action Apple a atteint 207 dollars, ce qui a permis à la firme à la pomme de devenir la première société cotée américaine à dépasser la valeur symbolique de 1.000 milliards de dollars. L'exploit a eu lieu le jeudi 2 août à 17 heures et 49 minutes, heure européenne. Apple est officiellement aujourd'hui l'entreprise cotée avec la plus grande valeur boursière au monde. Mais à ce niveau stratos-phérique, comment encore imaginer ce que représente pareille somme ? Selon le quotidien français Les Echos, cela signifie qu'Apple vaut aujourd'hui autant que les 10 plus grosses entreprises cotées à la Bourse de Paris. En clair, Apple vaut autant que BNP Paribas, LVMH, Sanofi, Airbus, Kering, AXA, Vinci, Air Liquide et L'Oréal. Mais si Apple vaut aujourd'hui 1.000 milliards de dollars, cela signifie aussi qu'une seule entreprise pèse plus lourd que le PIB - c'est à dire la richesse nationale - de pays comme la Suisse, la Suède, le Mexique, l'Argentine, la Belgique ou les Pays-Bas. Scott Galloway, professeur à la NYU Stern School of Business a fait le calcul pour nous : il n'y a que 16 pays qui ont un PIB supérieur à 1.000 milliards de dollars, tous les autres (179) ont donc une riche nationale inférieure à la valorisation de la firme à la pomme. Quant à l'investisseur en actions Apple, il se frotte les mains : depuis qu'elle est cotée en Bourse (1980), cette action a progressé de... 35.460 % ! Et si l'on prend une période de temps plus courte (depuis l'année 2000), l'action Apple a tout de même été multipliée par 48. Voilà pour le record. Maintenant, la rigueur historique impose de reconnaître qu'Apple n'est pas la première firme cotée en Bourse à valoir 1.000 milliards de dollars. Pareille valeur a été atteinte en 2007 par Petrochina, une entreprise chinoise cotée à la Bourse de Shanghai. Mais c'est vrai aussi que ce record a été un feu de paille : en effet, cette valeur n'a été enregistrée qu'un seul jour, avant une dégringolade boursière. Motif ? L'action Petrochina a souffert de la chute du pétrole et de l'éclatement de la crise financière de 2007-2008. Résultat ? Petrochina ne valait plus que 260 milliards de dollars fin 2008. Selon l'agence d'information Bloomberg, c'est la plus grande destruction de valeur de l'histoire boursière mondiale. Mais revenons au record d'Apple. La firme à la pomme a brûlé la politesse à Amazon qui pèse aujourd'hui 872 milliards de dollars et qui, au rythme de sa progression, sera la deuxième société cotée américaine à franchir ce seuil de 1.000 milliards de dollars. Les esprits chagrins diront que pareil record leur fait penser à la bulle Internet des années 2000. Mais ce raisonnement est faux, Apple et Amazon gagnent beaucoup d'argent, contrairement aux sociétés dot.com du début des années 2000. Et leurs produits et services sont bien tangibles. La preuve, c'est que malgré ce record enregistré ce jeudi 2 août, les gestionnaires de fonds continuent encore de miser sur l'action Apple. La pomme reste donc toujours très verte.