Une histoire d'amour se définirait par des coordonnées mathématiques qu'Odile d'Oultremont ne s'y serait pas prise autrement. Dans son deuxième roman, elle place en abscisse Anka. La jeune femme, coiffeuse de son état et fille de pêcheur, rêve de reprendre le flambeau familial. Son regard tourné vers l'horizon tourmenté de l'Atlantique, elle se montre bien décidée à reconquérir l'héritage paternel. Depuis toute petite, elle admire Vladimir, son père capitaine d'un morutier nommé Baïkonour. A son enfant unique, le marin expliquait les ficelles du métier, sous le regard inquiet d'Edith, la maman, qui ne connaît que trop les dangers de la profession. Un jour, Vladimir ne rentre pas d'une sortie en mer. Anka n'en démord pourtant pas...